Oreilles decollees

Introduction

La chirurgie des oreilles décollées (otoplastie) peut être réalisée à partir de 7-8 ans, dès que l’enfant en exprime le souhait, et jusque l’âge adulte. Elle consiste à recréer le pli naturel du pavillon de l’oreille, à enlever un morceau de cartilage trop développé, et/ou à rattacher plus intimement le pavillon de l’oreille à la tête.

Principes

Le but est que les oreilles paraissent moins proéminentes, plus symétriques, et n’attirent plus l’attention et les quolibets. L’intervention a un effet esthétique mais aussi psychologique lorsque l’enfant est victime de moqueries de la part des autres enfants.

Le plus souvent, les deux oreilles doivent être opérées de manière à obtenir un résultat aussi symétrique que possible, mais parfois il suffit d’intervenir d’un seul côté.

En général, une symétrie parfaite n’existe pas. Les oreilles sont le plus souvent différentes avant l’intervention, et une légère asymétrie peut persister après, quoi que l’on fasse. Dans tous les cas, la situation est améliorée par l’intervention et les patients sont le plus souvent très satisfaits du résultat.

Avant L’intervention

Huit jours avant l’intervention, il est recommandé d’éviter l’aspirine et les médicaments anti-inflammatoires qui augmentent les risques de saignement.

Une consultation préopératoire chez l’anesthésiste est nécessaire en cas d’anesthésie générale. Eventuellement, une prise de sang est réalisée. On demande alors aussi de ne rien boire ni manger durant six heures avant l’intervention. 

Il est recommandé de se laver soigneusement les cheveux et les oreilles le matin avant l’intervention.

Le chirurgien prend des photos préopératoires. Celles-ci permettront de comparer  la situation de départ avec le résultat postopératoire et d’apprécier l’amélioration obtenue.

Intervention

Le plus souvent, l’intervention nécessite une anesthésie générale et est réalisée au cours d’une hospitalisation de jour. A partir de l’adolescence, il est possible de corriger les oreilles décollées sous anesthésie locale. L’opération dure environ une heure à une heure et demie en fonction des corrections à effectuer.

Les incisions se situent derrière les oreilles et laisseront donc des cicatrices pratiquement invisibles. La peau est libérée du cartilage et le cartilage est remodelé de manière à corriger la malformation. Parfois, un morceau de cartilage ou un morceau de lobule doit être retiré. Les incisions sont refermées à l’aide de fils résorbables qui ne doivent pas être enlevés. Un bandage est placé autour de la tête pour une semaine.

Apres l’intervention

Les oreilles sont souvent douloureuses durant quelques jours et des antidouleurs sont prescrits (paracetamol, anti-inflammatoires).

Une visite de contrôle est prévue après une semaine pour ôter le bandage. A ce moment, les oreilles sont encore gonflées et un peu bleues. Elles paraissent trop recollées à cause du bandage porté durant toute une semaine. Il faut six semaines pour que les oreilles dégonflent et prennent leur aspect définitif.

Pendant ces six semaines, il faut continuer à porter un bandage pendant la nuit pour éviter qu’une oreille ne se redécolle accidentellement pendant le sommeil.

Resultat

Les oreilles sont recollées et plus discrètes. Le plus souvent, les patients ressentent un soulagement énorme par rapport aux regards extérieurs et se sentent mieux dans leur peau.

Imperfections de resultat

Si les oreilles n’étaient pas tout à fait symétriques au départ, une légère asymétrie peut persister après l’intervention.

Parfois, les oreilles ne sont pas aussi recollées que souhaité ou au contraire paraissent trop recollées en fonction du souhait du patient. Il est donc extrêmement important d’exprimer clairement son intention avant l’ intervention. Le chirurgien essaye toujours de corriger le défaut présent et d’obtenir un résultat aussi naturel que possible en fonction des caractéristiques des oreilles de départ.

Complications eventuelles

En pratique, la majorité des cures d’oreilles décollées réalisées dans les règles se déroulent sans incident et les patients sont satisfaits du résultat obtenu. Les complications sont rares. Elles sont décrites ci-dessous:

  • Complications de l’anesthésie: elles sont très rares car les interventions de chirurgie plastique sont de manière générale planifiées à l’avance, dans un bloc opératoire répondant aux normes de sécurité, en présence d’un anesthésiste qualifié, et surtout, sur des patients en bonne santé. Le risque est donc largement inférieur à celui lié à une intervention urgente ou sur un patient malade.
  • Hématome: un saignement postopératoire est une complication rare qui se produit dans les heures ou les premiers jours après l’intervention. C’est pourquoi il est conseillé d’arrêter tout traitement ayant un effet anticoagulant (aspirine, anti-inflammatoires) huit jours avant l’intervention. Si vous avez déjà eu des saignements anormaux lors d’une intervention plus ancienne, il faut prévenir votre chirurgien pour que votre coagulation puisse être contrôlée à l’avance et qu’un traitement préventif vous soit, le cas échéant, administré avant l’intervention.
  • Infection: très rare après ce type d’intervention. Si nécessaire, elle peut être traitée par des antibiotiques.
  • Anomalies de la cicatrisation: c’est très rare, mais les cicatrices sont parfois moins discrètes qu’espéré, et peuvent devenir parfois hypertrophiques (cicatrices chéloïdes) . Si nécessaire, des cicatrices disgracieuses peuvent être corrigées ultérieurement.
  • Rejet de fil: rarement, un des fils qui servent à maintenir la nouvelle forme du cartilage de l’oreille peut être l’objet d’ un rejet. Cela s’exprime par un suintement derrière l’oreille et il est nécessaire d’enlever ce fil. Lorsque ceci se produit rapidement après l’intervention, il peut être nécessaire de replacer un nouveau fil pour garder la forme de l’oreille. Si cela se produit plus tard, cela n’a pas d’ impact sur le résultat.

Ces complications, heureusement rares, seront prises en charge par votre chirurgien. Un chirurgien spécialiste en chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice a bénéficié d’une formation et a une expérience qui lui permettent de traiter les complications éventuelles pour restaurer dans la mesure du possible le résultat esthétique espéré.

Conclusion

Une cure d’oreilles décollées permet de corriger un défaut souvent mal supporté psychologiquement. Les oreilles sont moins proéminentes et ne suscitent plus les moqueries. Elles ne doivent plus être camouflées et toutes les coiffures sont permises: cheveux courts, relevés…

Lisez bien cette brochure et n’hésitez pas à reprendre contact avec votre chirurgien en cas de question éventuelle.

© 2016 Plastische Chirurgie Marianne Medot | Website by Procor